12 août, 2017

VENEZUELA : DONALD TRUMP N’EXCLUT PAS « UNE POSSIBLE OPTION MILITAIRE »


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


DESSIN HADI ASADI
Les États-Unis ont déjà personnellement sanctionné le président Maduro, qualifié de « dictateur ». Au Venezuela, on dénonce « un acte de suprême extrémisme ».


TRUMP ÉVOQUE UNE « UNE POSSIBLE OPTION MILITAIRE » 
CONTRE LE VENEZUELA


Par Marie Delcas
VENEZUELA DANS LE
VISEUR DES ÉTATS-UNIS
 
Jeudi 10 août,à Caracas, la nouvelle Assemblée constituante confirmait – à l’unanimité – le président Nicolas Maduro dans ses fonctions de « président constitutionnel de la République bolivarienne du Venezuela ». Le lendemain, dans son club de golf du New Jersey où il est en vacances, Donald Trump faisait savoir que les Etats-Unis n’excluaient pas une intervention militaire au Venezuela :
« Nous avons de nombreuses options pour le Venezuela, y compris une possible option militaire si c’est nécessaire, a dit le président américain. Nous avons des troupes dans le monde entier, parfois très loin. Le Venezuela n’est pas très loin. Et les gens souffrent et meurent. »