23 décembre, 2013

CHILI : LES DÉFIS POLITIQUES DU GOUVERNEMENT DE LA NOUVELLE MAJORITÉ

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

À SANTIAGO, LE 15 DÉCEMBRE 2013. PHOTO MARTIN BERNETTI

La Nouvelle Majorité (NM), coalition de centre gauche composée du Parti Démocrate Chrétien (PDC), du Parti Pour la Démocratie (PPD), du Parti Socialiste (PS), du Parti Radical Social Démocrate (PRSD), du Parti Communiste du Chili (PCCh), du Mouvement vers le Socialisme (MAS) et de la Gauche Citoyenne (IC), a gagné l’élection présidentielle le 15 décembre dernier.
Le programme de la coalition a pour dessein d’en terminer avec la transition vers la démocratie et d’en finir avec les aspects les plus pesants de l’héritage de Pinochet, notamment en remplaçant la constitution de 1980. Même si les projets de réformes n’ont, en soi, rien d’une révolution, comme l’a signalé l’avocat Eduardo Contreras de passage à Paris, la création de la NM n’a pas laissé les secteurs réactionnaires indifférents. Les manœuvres pour empêcher la coalition d’aboutir ont été nombreuses et nous pensons qu’elles sont loin d’être complètement épuisées.

22 décembre, 2013

EUFOR ALTHEA : LES MILITAIRES CHILIENS RECONDUITS POUR UN AN EN BOSNIE

Le Chili vient de prolonger le mandat de ses troupes en Bosnie-Herzégovine dans le cadre de la mission Althea.
Ajouter une légende
Le Sénat chilien a approuvé vendredi une motion proposée par le président chilien Sebastian Piñera autorisant 15 soldats chiliens en Bosnie-Herzégovine à y rester pour un an supplémentaire.

« Le Chili est là depuis 2004, et est actuellement chargé non seulement d’activités de maintien de la paix mais aussi de nouveaux rôles, comme la construction de logements », a déclaré le ministre chilien de la Défense Rodrigo Hinzpeter.

21 décembre, 2013

CANTATA SANTA MARIA DE IQUIQUE


[ Pour écouter, double-cliquer sur la flèche ] 

&showtime=1" />
 « QUILAPAYUN - 1970 - SANTA MARIA DE IQUIQUE, CANTATA POPULAR »    
DURÉE : 00:37:13  
CAPTURE D'ÉCRAN YOUTUBE

CHILI : RETOUR SUR LA VICTOIRE DE MICHELLE BACHELET

Thomas Huchon, journaliste français, ancien correspondant au Chili et auteur de Salvador Allende, l’enquête intime (éd. Eyrolles), répond aux questions de Laurent-David Samama suite à la victoire sans surprise de la socialiste Michelle Bachelet à la présidence du Chili.

Laurent-David Samama : Avec plus de 62% des suffrages, Michelle Bachelet vient d’être élue Présidente du Chili. Ce sera son deuxième mandat. Qu’est-ce qui explique ce large succès?

Thomas Huchon : Michelle, comme l’appellent les Chiliens, possède une forte popularité, elle est assez fédératrice. Sa campagne avait pour slogan principal « Le Chili pour tous ». Elle a gagné avec plus de 60% des suffrages, après avoir quasiment gagné dès le premier tour (47%). Désormais, elle se sait attendue par ceux qui ont voté pour elle et, au delà de ça, par tout un pays.

MICHELLE BACHELET : MAJORITÉ D’UN ÉLECTORAT MINORITAIRE

Les premiers effets du nouveau système électoral chilien ne se sont pas fait attendre. Il y a eu presque 60 % d’abstention à l’élection présidentielle de dimanche dernier. Ce pourcentage, difficilement acceptable, est en réalité le produit 
de deux phénomènes très différents, qui, pour la première fois, sont venus 
se télescoper.

RICARDO PARVEX
Jusqu’à présent, pour voter, les Chiliens devaient s’inscrire sur les registres électoraux. Cette inscription était volontaire. Cependant, celle-ci une fois réalisée, le vote devenait obligatoire et ceux qui ne s’en acquittaient pas étaient passibles d’une amende. Après la réforme, l’inscription est devenue automatique pour tous les citoyens enregistrés dans leur mairie 
de naissance et elle reste valable 
tant que le décès n’est pas signalé. 
Le vote, en revanche, est volontaire.

L'EGLISE CHILIENNE S'ADRESSE À MICHELLE BACHELET

Premier face à face lundi dernier entre le Président de la Conférence Épiscopale chilienne, Mgr. Ricardo Ezzati Andrello et la néo-présidente du Chili, Michelle Bachelet. Quinze minutes d’entretien où l’archevêque de Santiago du Chili a illustré les propositions de l’Église pour le futur du pays. 
Radio Vatican
«L’Église catholique, a dit l’évêque, n’est pas une
institution politique mais la politique et l’Église ont les mêmes destinataires, les hommes et les femmes du Chili. Donc, le peuple chilien relève de notre intérêt et comme toujours, en partant de notre identité, nous sommes prêts à soutenir le développement intégral de tous ».

17 décembre, 2013

CHILI: LES DÉFIS QUI ATTENDENT MICHELLE BACHELET

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
LES REVENDICATIONS DES ÉTUDIANTS  « POUR TOUS, TOUT ! EDUCATION PUBLIQUE GRATUITE ET DIGNE. LA VOIX DU PEUPLE SE FAIT ENTENDRE ») RFI / CLAIRE MARTIN

C’était un résultat attendu, Michelle Bachelet revient à la Moneda, le palais présidentiel de Santiago du Chili, quatre ans après l’avoir quitté. Présidente entre 2006 et 2010, elle s’est imposée dimanche 15 décembre au second tour de la présidentielle avec plus de 62% des voix, contre 35% pour son adversaire, Evelyn Matthei. Avec un programme ambitieux, Michelle Bachelet se sait attendue. Elle dispose d’un peu moins de trois mois pour peaufiner son programme avant de prendre ses fonctions le 11 mars 2014.

[ Pour écouter, cliquer sur la flèche ]


          
CHILI: LES DÉFIS QUI ATTENDENT MICHELLE BACHELET  INTERVIEW DE ALEXANDRA CAGNARD  CHILI -  ARTICLE PUBLIÉ LE : LUNDI 16 DÉCEMBRE 2013 
DURÉE : 00:07:51

JEAN-JACQUES KOURLIANDSKY
Jean-Jacques Kourliandsky: « Michelle Bachelet avait laissé un très souvenir en dépit du fait qu'un certain nombre de dossiers n'avaient pas pu être réglés» chercheur à l’IRIS (Institut de Relations Internationales et Stratégiques) en charge de l’Amérique Latine

CHILI : LE PCF SALUE LA VICTOIRE DE MICHELLE BACHELET

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

COMMUNIQUE DE PRESSE

PIERRE LAURENT. 
PHOTO MATTHIEU ALEXANDRE
Le Parti communiste français salue la victoire de Michelle Bachelet, candidate de la coalition «Nouvelle majorité » à l'élection présidentielle de ce dimanche 15 décembre. Les résultats montrent la volonté claire de changement qui existe dans le peuple chilien.
Les défis à relever sont nombreux dans un pays marqué par l'empreinte du néolibéralisme hérité des années de la dictature.

15 décembre, 2013

LA CANDIDATE MICHELLE BACHELET SOUHAITE MODIFIER LA CONSTITUTION CHILIENNE

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
PREMIÈRE FEMME À AVOIR GOUVERNÉ LE CHILI, ENTRE 2006 ET 2010, MICHELLE BACHELET AVAIT QUITTÉ SES FONCTIONS AVEC UNE POPULARITÉ RECORD. PHOTO MARTIN BERNETTI
À 62 ans, la socialiste Michelle Bachelet est la favorite du second tour de l'élection présidentielle au Chili, dimanche 15 décembre. Elle est consciente que « le Chili a changé » depuis son mandat précédent (2006-2010). «Si nous ne sommes pas capables de faire les changements attendus et si les gens commencent à descendre dans la rue, ce ne sera pas la responsabilité d'une présidente, mais d'un système politique incapable de répondre aux défis du Chili », confie-t-elle au Monde.
[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
PHOTO NORIAKI SASAKI
Son principal objectif est l'adoption d'une nouvelle Constitution pour remplacer celle de 1980, imposée par la dictature du général Augusto Pinochet (1973-1990), en vigueur malgré quelques réformes et vingt-trois années de démocratie. « Le système électoral binominal aboutit à un veto de la minorité qui empêche la majorité d'avancer », explique Mme Bachelet, qui justifie des échecs de sa première présidence « par le rejet systématique de nombreux projets de loi » présentés par son gouvernement.

13 décembre, 2013

CHILI: BATAILLE DES VALEURS MORALES À LA PRÉSIDENTIELLE

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
 ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE CHILIENNE DE 2013, DERNIER DÉBAT TÉLÉVISÉ. PHOTOS EFE   

[ Pour écouter, cliquer sur la flèche ]
          
CHILI: BATAILLE DES VALEURS MORALES À LA PRÉSIDENTIELLE, EXPLICATIONS DE CLAIRE MARTIN DEPUIS SANTIAGO DU CHILI CHEZ « RADIO FRANCE INTERNATIONALE, (RFI)», DANS L'ÉMISSION «REPORTAGE INTERNATIONAL » , LE JEUDI 12 DÉCEMBRE 2013
DURÉE : 00:02:18

Au Chili, la candidate socialiste Michelle Bachelet remporterait le second tour de la présidentielle ce dimanche avec plus de 63% des voix selon un sondage paru hier. Pour tenter de remonter son retard, la candidate de droite, Evelyn Matthei tente de séduire le vote catholique et protestant dur, fort dans ce pays très conservateur. Elle promet de gouverner la Bible en main si elle remporte l’élection.

11 décembre, 2013

MICHELLE BACHELET, UN RETOUR ET UN RECOURS

DESSIN DE CAJAS PARU DANS EL COMERCIO, QUITO
La socialiste remportera sans doute l’élection du 15 décembre, mais sa présidence pourrait être moins simple que lors de son premier mandat.


«Je l’avais dit à toutes les personnes que j’ai croisées, dans des repas, des discussions : je pense qu’il faut un changement. Je vous l’avais dit, à vous aussi, lors d’une interview. Mais rien n’a changé et c’est pour cela que je suis ici. » Michelle Bachelet est rentrée de son séjour à New York [en mars dernier] avec une nouvelle coupe de cheveux, plus stricte, plus sérieuse. Elle portait un tailleur rouge. Un look plus fonctionnaire des Nations unies [elle était directrice exécutive d’ONU Femmes] que candidate à la présidentielle, comme elle l’a dit elle-même.

2013 : CAMILA VALLEJO PARMI LES DIX PERSONNALITÉS LES PLUS EN VUE DU MONDE

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]       
CAMILA VALLEJO. PHOTO CLAUDIO REYES
ANNÉE 2013 : LES DIX PERSONNALITÉS LES PLUS EN VUE DU MONDE 

Paris - L'agence française AFP a produit une sélection de Dix personnalités en 2013 qui selon elle, ont fait les gros titres, ou ont été emblématiques d'un combat, d'une évolution notable ou d'un phénomène de société.



CAMILA VALLEJO

CAMILA VALLEJO. 
PHOTO FERNANDO LAVOZ 
Elle est l'un des nouveaux visages, très photogénique, des mouvements de contestation multiformes qui agitent plusieurs pays d'Amérique latine. Egérie des marches étudiantes au Chili en 2011, communiste, elle vient d'être élue à 25 ans députée au Parlement d'un pays dont la classe politique est de plus en plus féminisée. La socialiste Michèle Bachelet est en passe de retrouver la présidence au détriment de la conservatrice Evelyn Matthei dans une région où d'autres femmes jouent les premiers rôles en politiques, comme l'Argentine Cristina Kirchner et la Brésilienne Dilma Rousseff.

08 décembre, 2013

NELSON MANDELA, LES CHEMINS INATTENDUS

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
NELSON MANDELA ACCUEILLE FIDEL CASTRO À SON ARRIVÉE AU SOMMET DU MOUVEMENT DES NON-ALIGNÉS, LE 2 SEPTEMBRE 1998 À DURBAN, AFRIQUE DU SUD . PHOTO  ODD ANDERSEN 
Jeudi 5 décembre 2013. Nelson Mandela est mort. L’homme est devenu une icône, un symbole unanimement célébré à travers le monde. Et pourtant… Qui se souvient des décennies où la France, de Charles de Gaulle à Valéry Giscard d’Estaing, coopérait avec le régime de l’apartheid ? Qui rappelle qu’Amnesty International ne l’avait pas adopté comme prisonnier de conscience parce qu’il ne rejetait pas la violence ? Et qu’il fut un « terroriste », dénoncé comme tel par le président Ronald Reagan et Mme Margaret Thatcher, parce qu’il savait que la violence faisait partie des armes des opprimés pour renverser l’oppresseur.

Son nom scandé sur les cinq continents est synonyme de résistance, de libération, d’universalité. Lutteur entêté autant que malicieux, Nelson Mandela a fêté ses 95 ans. L’idée même que l’on se prosterne au pied de sa statue l’a toujours exaspéré : mieux vaut aller de l’avant et poursuivre la tâche immense de l’émancipation.


Une fois Nelson Mandela éteint, l’on sera en droit de déclarer la fin du XXe siècle. L’homme qui, aujourd’hui, se trouve au crépuscule de sa vie en aura été l’une des figures emblématiques. Exception faite de Fidel Castro, il est peut-être le dernier d’une lignée de grands hommes vouée à l’extinction, tant notre époque est pressée d’en finir une fois pour toutes avec les mythes.

05 décembre, 2013

PRÉSIDENTIELLE CHILIENNE : MICHELLE BACHELET REÇOIT LE SOUTIEN DE ALFREDO SFEIR, EN VUE DU SECOND TOUR

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

CHILI : APPEL À MOBILISATION POUR LE SECOND TOUR

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
LES DÉPUTÉES ÉLUES  KAROL CARIOLA 
ET CAMILA VALLEJO APPELLENT LES ÉLECTEURS À SE MOBILISER

Au-delà des sondages et des dynamiques, le geste citoyen le plus important demeure le vote. Nous appelons toutes les citoyennes et les citoyens qui veulent défendre le changement derrière Michelle Bachelet à se mobiliser pour aller voter dimanche 15 décembre 2013, pour le second tour des Présidentielles.
L'ex-présidente socialiste Michelle Bachelet, forte d'une popularité jamais démentie et d'un programme de réformes prônant une rupture avec l'actuel gouvernement libéral, est arrivée largement en tête du premier tour de la présidentielle chilienne, dimanche 17 novembre. Mais elle devra affronter sa rivale de droite, Evelyn Matthei, lors d'un second tour le 15 décembre, après avoir échoué à dépasser les 50 % des voix nécessaires pour éviter ce duel – un face-à-face entre deux femmes inédit dans l'histoire du Chili.

03 décembre, 2013

CHILI : LEVÉE PARTIELLE DU GEL DES BIENS DE LA FAMILLE PINOCHET


 DIAPORAMA DU CLAN PINOCHET ET SES HOMMES DE PAILLE 2007 
La décision de la justice chilienne de lever partiellement le gel qui touche les biens de l'ex-dictateur Augusto Pinochet va permettre à la famille qui les possède de s'acquitter de sa dette auprès du fisc.

AUGUSTO PINOCHET EN 1993
Afin que puissent être payés les impôts sur vingt-trois propriétés, toutes saisies par la justice, le juge Manuel Valderrama, chargé de l'enquête sur l'origine de la fortune cachée de Pinochet, a accepté une demande en ce sens de l'avocat des membres de la famille de l'ancien général, Me Pablo Rodriguez. La décision judiciaire précise que la levée du gel portant sur une somme de 2,6 millions de dollars (1,9 million d'euros) vise à « payer au Trésor public les sommes dues correspondant à la taxe foncière, plus les intérêts et les pénalités ».