31 mai, 2013

BARRICK GOLD DOIT RESPECTER LES NORMES, DIT PIÑERA

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

LE MILLIARDAIRE CONSERVATEUR SEBASTIÁN PIÑERA, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DU CHILI LORS DE LA CÉRÉMONIE DE BIENVENUE, DE LA  VISITE OFFICIELLE AU CANADA, LE 30 MAI 2013. PHOTO JOSÉ MANUEL DE LA MAZA
Le président chilien Sebastian Piñera [ en visite officielle au Canada ] a averti jeudi à Ottawa la compagnie minière canadienne Barrick Gold qu'elle devait respecter les normes environnementales du Chili pour pouvoir poursuivre le développement d'un des plus gros projets de mine d'or dans le monde.

La semaine dernière, les autorités environnementales du Chili ont infligé une amende de 16,4 millions de dollars à Barrick, le plus grand producteur d'or de la planète, invoquant des «manquements gravissimes » aux règles de respect de l'environnement dans la réalisation du projet Pascua Lama.



29 mai, 2013

CHILI : HEURTS ENTRE LA POLICE ET LES ÉTUDIANTS À SANTIAGO

18 000 étudiants se sont rassemblés dans la capitale mardi 28 mai, sous une pluie torrentielle, pour demander la gratuité de l'enseignement. 
The Santiago Times

«Les manifestants ont été dispersés par la
police antiémeutes à coups de canon à eau et de gaz lacrymogènes », explique le webzine chilien, après avoir tenté d'aller jusqu'à la Alameda, la principale artère de la ville qui passe notamment devant le palais de la Moneda, siège de la présidence. Andrés Fieldbaum, l'un des organisateurs, accuse les autorités de vouloir «  touffer l'attention accordée à la marche », rapporte le site.

28 mai, 2013

CHILI : UNE MANIFESTATION D'ÉTUDIANTS DISPERSÉE PAR LA POLICE

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

UNE MANIFESTATION D'ÉTUDIANTS DISPERSÉE PAR LA POLICE. PHOTO EL CIUDADANO 
Les étudiants ont à nouveau manifesté, mardi 28 mai 2013 à Santiago du Chili, pour enjoindre au gouvernement de modifier sa politique en matière d'éducation. Ce nouveau rassemblement fut dispersé par la police à coup de grenades lacrymogènes et  engins lanceurs d’eau. 

Les étudiants descendent dans la rue depuis 2011 pour réclamer un système d'éducation gratuit et la fin du système actuel, héritage de l'ère Pinochet.

POURQUOI LA MORT DE VIDELA A EU MOINS D'ÉCHO QUE CELLE DE PINOCHET

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

LE 19 JANVIER 1978, JORGE RAFAEL VIDELA S'EST RÉUNI AVEC AUGUSTO PINOCHET DANS DANS LA BASE AÉRIENNE DU PLUMERILLO DE LA IV BRIGADE AÉRIENNE, À MENDOZA EN ARGENTINE PUIS UNE RENCONTRE S'EST TENUE À PORT MONTT AU CHILI, LE 20 FÉVRIER 1978.

Si le militaire argentin reste le symbole d'une dictature sanglante, qui a fait dix fois plus de morts que celle du Chili, le coup d'Etat, la répression et la gestion du pouvoir des deux hommes ont été très différentes.
Ils étaient tous les deux militaires et portaient la moustache. Ils ont tous les deux pris le pouvoir par un coup d’Etat. Ils ont sur les mains le sang de leurs opposants qu’ils ont torturés à mort. Ils ont été poursuivis par la justice. Malgré des rapports parfois tendus, ils ont travaillé ensemble et ont reçu, l’un comme l’autre, l’aide des militaires français pour mener une sale guerre contre leur propre peuple.

Le premier s’appelait Augusto Pinochet et a dirigé le Chili d’une main de fer de 1973 à 1990. Après avoir été inquiété par la justice, le tombeur d’Allende est mort dans son lit en décembre 2006. Le second s’appelait Jorge Videla et a régné sur l’Argentine d’une manière plus féroce encore que Pinochet au Chili, de 1976 à 1981, date à laquelle un autre général putschiste lui a succédé. Jugé, condamné, gracié, puis à nouveau jugé et condamné, il est mort en prison le 17 mai 2013.


27 mai, 2013

IMPUNITÉ AU GUATEMALA : DEUX PAS EN AVANT, UN PAS EN ARRIÈRE

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

L'ANCIEN DICTATEUR DU GUATEMALA, EFRAÍN RÍOS MONTT, ÂGÉ DE 86 ANS, A ÉTÉ CONDAMNÉ VENDREDI 10 MAI À UNE PEINE DE 50 ANS DE PRISON POUR GÉNOCIDE, ET À UNE AUTRE DE 30 ANS POUR CRIMES DE GUERRE. PHOTO AFP    
Le 10 mai 2013 [1], le tribunal de Guatemala ciudad marquait les annales judiciaires internationales en condamnant pour génocide l’ancien dictateur José Efraín Ríos Montt à quatre-vingt ans de prison ferme : la peine maximale. Cinquante ans pour crimes de génocide. Trente ans pour crimes contre l’humanité. Un grand pas venait d’être franchi au royaume de l’impunité. Le 20 mai 2013, la Cour constitutionnelle guatémaltèque votait l’annulation de la condamnation.
M. Ríos Montt arriva au pouvoir le 23 mars 1982 à la suite d’un coup d’Etat. Il en fut chassé par un autre, mené par son ministre de la défense, Oscar Mejía Victores, le 8 août 1983. Son bref passage au pouvoir demeurera le plus sanglant des trente-six années du conflit armé le plus meurtrier du continent américain au XXe siècle : 200 000 morts, 45 000 disparus et des millions de déplacés entre 1960 et 1996.


25 mai, 2013

GUATEMALA: L'EX-PRÉSIDENT PORTILLO EXTRADÉ VERS LES ETATS-UNIS

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

L'ANCIEN PRÉSIDENT CONSERVATEUR GUATÉMALTÈQUE ALFONSO PORTILLO LE 24 MAI 2013 À GUATEMALA. PHOTO AFP

GUATEMALA (AFP) - L'ancien président conservateur guatémaltèque Alfonso Portillo (2000-2004) a été extradé vendredi vers les États-Unis, où il est accusé de détournement de fonds publics, devenant ainsi le premier ex-chef d'État latino-américain à être extradé de son pays vers Washington.

« Ils sont en train de commettre un acte purement illégal, ils ont été dans l'illégalité à mon endroit depuis le début, ils ont violé tous mes droits», s'est exclamé l'ex-président de 61 ans avant de monter à bord d'un jet sous l'escorte d'agents américains.

24 mai, 2013

LA COLOMBIE ACCUEILLE LE SEPTIÈME SOMMET DE L'ALLIANCE DU PACIFIQUE

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

L'AMÉRIQUE LATINE NÉOLIBÉRALE SE DONNE RENDEZ-VOUS MERCREDI 23 ET JEUDI 24 MAI 2013 EN COLOMBIE POUR LE SEPTIÈME SOMMET DE L'ALLIANCE DU PACIFIQUE. CE NOUVEAU BLOC A ÉTÉ CRÉE PAR LE PÉROU, LE MEXIQUE, LA COLOMBIE ET LE CHILI. LES QUATRE PAYS POLITIQUEMENT PROCHES (ET SITUÉS SUR LA CÔTE PACIFIQUE DU CONTINENT) SOUHAITENT DEVENIR LE MOTEUR ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION. DE GAUCHE À DROITE : LE PRÉSIDENT DU MEXIQUE ENRIQUE PEÑA NIETO,  LE PRÉSIDENT DE LA COLOMBIE JUAN MANUEL SANTOS, LE PRÉSIDENT DU PÉROU OLLANTA HUMALA ET LE PRÉSIDENT DU CHILI SEBASTIAN PINERA. PHOTO JOSÉ MANUEL DE LA MAZA

CALI (Colombie) - L'Alliance du Pacifique, un bloc commercial récent regroupant la Colombie, le Mexique, le Chili et le Pérou, a défendu le libre-échange comme outil pour combattre les inégalités sociales, lors de son VII sommet, organisé jeudi dans la localité de Cali, à 500 km au sud-ouest de Bogota.

Hôte du sommet, le chef d'Etat colombien Juan Manuel Santos, qui a reçu à cette occasion la présidence tournante de l'organisation, a souligné qu'aucun des idéaux des pays membres n'avaient de valeur s'ils ne se traduisaient pas par le bien-être, la création d'emploi et la prospérité.


21 mai, 2013

GUATEMALA : LA CONDAMNATION DE L'ANCIEN DICTATEUR RIOS MONTT ANNULÉE

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

L'ANCIEN DICTATEUR RIOS MONTT. PHOTO EFE 

Lundi 20 mai 2013, la Cour constitutionnelle du Guatemala a annulé  pour vice de procédure la condamnation de l'ex-dictateur Efrain Rios Montt à quatre-vingts ans de prison – cinquante ans pour génocide et trente ans pour crimes de guerre.
cette décision annule toutes les procédures qui ont eu lieu après l'interruption temporaire du procès, le 19 avril, pour vice de procédure, ainsi que la condamnation prononcée le 10 mai, sans pour autant remettre en cause la légitimité du procès et les témoignages. On ignore dans l'immédiat si la procédure doit reprendre et si Rios Montt, 86 ans, restera en prison.


17 mai, 2013

L'ANCIEN DICTATEUR ARGENTIN JORGE VIDELA EST MORT

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

GRAFFITI  DE L'ANCIEN DICTATEUR ARGENTIN JORGE VIDELA

L'ancien dictateur argentin Jorge Videla, condamné à la prison à perpétuité pour la répression sanglante durant sa présidence (1976-1981), est mort vendredi 17 mai à l'âge de 87 ans, selon plusieurs chaînes de télévision.
Incarcéré dans une prison près de Buenos Aires, l'ancien général est mort dans un hôpital de Buenos Aires, où il avait été admis en urgence.

CHILI: LA CANDIDATURE DE BACHELET À LA PRÉSIDENCE EST DIFFICILE


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

GRAFFITI DES OPPOSANT À  L’ANCIENNE PRÉSIDENTE SOCIALISTE MICHELLE BACHELET 

[ Pour écouter, cliquer sur la flèche ]

 
RFI, L'ÉMISSION DU JEUDI JEUDI 16 MAI 2013 - REPORTAGE INTERNATIONAL   DE CLAIRE MARTIN. 
DURÉE : 00:02:41
Au Chili, l’ancienne présidente socialiste Michelle Bachelet en campagne pour sa réélection le 17 novembre connaît ses premières difficultés. Donnée gagnante depuis de nombreux mois malgré son silence, la candidate est tirée par le bas par les partis qui la soutiennent. Ils ont refusé de soumettre leurs candidats aux élections parlementaires et sénatoriales à des primaires.

15 mai, 2013

GUATEMALA : L'ETAT DEVRA DEMANDER PARDON POUR LE GÉNOCIDE CONTRE LES INDIENS IXILES


L'Etat guatémaltèque devra demander pardon publiquement aux Indiens mayas-ixiles, victimes de génocide en 1982-1983, pendant la guerre civile, a décidé le tribunal qui a condamné vendredi l'ancien dictateur Efrain Rios Montt à 80 ans de prison pour génocide et crimes contre l'humanité.   

GUATEMALA (AFP) - L'Etat guatémaltèque devra demander pardon publiquement aux Indiens mayas-ixiles, victimes de génocide en 1982-1983, pendant la guerre civile, a décidé le tribunal qui a condamné vendredi l'ancien dictateur Efrain Rios Montt à 80 ans de prison pour génocide et crimes contre l'humanité.


CHILI : UN PRÊTRE ACCUSÉ D'ABUS SEXUEL SUR MINEUR EXPULSÉ DE L'EGLISE

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

IMAGE ILLUSTRANT LES ABUS SEXUELS

Un prêtre chilien a été expulsé d'une congrégation religieuse après avoir été reconnu coupable d'abus sexuels sur deux mineurs, a annoncé mardi l'Eglise catholique du Chili.

Le prêtre, Hector Valdès appartenant à la Congrégation de Saint-François de Sales a été «déclaré coupable du délit d'abus sexuels de mineurs», indique un communiqué publié sur le site web de l'Eglise du Chili.


LA CRISE A ACCRU LES INÉGALITÉS DE REVENUS DANS LES PAYS DE L'OCDE

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

PHOTO ANTONIO  LARREA,  1969.

Les inégalités de revenus bruts dans les pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) se sont davantage accrues sur les trois années allant de 2008, début de la crise économique, à la fin de 2010 que pendant les douze années précédentes, selon un rapport de l'OCDE publié mercredi.

L'État a amorti le choc pour de nombreux individus, mais de nouvelles réductions des dépenses sociales dans les pays de l'OCDE pourraient creuser les inégalités et accroître la pauvreté dans les années qui viennent, prévient l'organisation.


AFFAIRE CALLE CONFERENCIA

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
Affiche d'hommage aux Détenus-Disparus 
de la Calle Conferencia à Santiago du Chili :  
Elisa Escobar, Mario Zamorano, Jorge Muñoz, 
Uldarico Donaire, Jaime Donato le mois de mai 2010.
L'affaire Calle Conferencia I et II désigne deux opérations clandestines de la DINA, la police politique du général Pinochet, qui décapita en mai puis en novembre-décembre 1976 la direction du Parti communiste du Chili (PCC). 

14 mai, 2013

L’AFFAIRE « RUE CONFERENCIA »


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

DÉTENUS DISPARUS LES JOURS 4,5 ET 6 MAI 1976
L'affaire «Rue Conferencia» désigne une des opérations secrètes de captures massives menées en mai 1976 par la DINA envers les communistes, dans le cadre d’une vaste offensive d’extermination lancée contre ces militants, mis hors la loi et hargneusement persécutés par Pinochet.


DANS CETTE PETITE MAISON DE L’OUEST DE SANTIAGO, 
DANS LE QUARTIER STATION CENTRALE, LES SBIRES 
DE LA BRIGADE LAUTARO ONT MONTÉ UNE SOURICIÈRE 
POUR CAPTURER LA PREMIÈRE DIRECTION CLANDESTINE
 DU PARTI COMMUNISTE CHILIEN, RECONSTITUÉE APRÈS
LE PUTSCH.  C’ÉTAIT À LA RUE CONFERENCIA, EN MAI 
1976, L'IMMEUBLE ÉTAIT SOUS CONTRÔLE DE LA DINA 
DEPUIS LA NUIT DU 30 AVRIL, ET TOUS LES DÉTAILS DE 
LA SINISTRE OPÉRATION NE SONT PAS ENCORE CONNUS.
À  cette occasion, la sinistre police politique de la 
dictature a réussi à arrêter cinq personnes qui constituaient alors la première direction clandestine du Parti communiste. Le dossier judiciaire ouvert suite aux plaintes pour enlèvement porte ainsi le nom de la rue où ont eu lieu dès le 4 mai 1976 les premières arrestations : au 1587 de la rue Conferencia, dans le quartier Station Centrale, l'Ouest de Santiago. Un atelier de maroquinerie fonctionnait alors aussi à cette adresse.


13 mai, 2013

7 EX-AGENTS DE LA DINA CONDAMNÉS POUR LA DISPARITION DE MILITANTS COMMUNISTES

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

JUAN MANUEL CONTRERAS SEPÚLVEDA, CRÉATEUR ET PREMIER CHEF DE LA DINA, LA PUISSANTE ET CRUELLE POLICE POLITIQUE DU DICTATEUR PINOCHET. IL CUMULE PLUSIEURS CONDAMNATIONS À PERPÉTUITÉ POUR SON RÔLE DIRECT OU SA RESPONSABILITÉ INTELLECTUELLE DANS D’INNOMBRABLES CRIMES COMMIS PAR LA DINA. IL N’A JAMAIS EXPRIMÉ LE MOINDRE REGRET POUR LE GÉNOCIDE QUE LUI ET SES SBIRES ONT ORGANISÉ AU CHILI, ET MÊME AU DELÀ DES FRONTIÈRES DU CONTINENT.
La Cour d'Appel de Santiago a condamné le 10 mai sept anciens agents de la DINA par leur responsabilité dans la séquestration et la disparition de quatre opposants à la dictature d'Augusto Pinochet. Les prévenus, incriminés aussi dans plusieurs autres dossiers de violations des droits de l'homme, se trouvent actuellement à la « prison 4 étoiles » pour militaires criminels, où ils purgent diverses peines prononcées par la justice.

Il s'agit du général Manuel Contreras Sepúlveda, ancien chef de la DINA, qui cumule ainsi plus de 270 ans de prison pour sa responsabilité directe dans des nombreux crimes commis par l'appareil qu’il a organisé et dirigé suite au coup d’état de Pinochet.


11 mai, 2013

À LA UNE : L’ANCIEN PRÉSIDENT DU GUATEMALA

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
L'ANCIEN DICTATEUR GUATÉMALTÈQUE EFRAIN RIOS MONTT PARLE À SON AVOCAT DÉFENSEUR,AVANT LES DÉBUT DE SON PROCÈS POUR GÉNOCIDE LE 26/01/11.  PHOTO GREG KRUPA
L'ancien dictateur guatémaltèque Efrain Rios Montt assiste à la dernière session de son procès pour génocide devant la Cour suprême de justice, le 10 mai 2013.


Hier encore, la défense a plaidé non coupable. D’après le journal La Prensa, l’avocat d’Efrain Rios Montt ne nie pas que des violations de droits de l’homme aient été commises à l’encontre des peuples indigènes. Mais selon Me Francisco Garcia Gudiel, il ne s’agit pas d’un génocide. Car l’objectif de la guerre civile n’était pas l’extinction de l’ethnie des Ixiles, qui sont des descendants des Mayas. 

Dans son plaidoyer, l’avocat a sévèrement critiqué les militants des droits de l’homme les qualifiant de « hippies ». Ils sont un «mal incrusté dans le pays », qui cherche à mettre les militaires au pilori.  Ensuite, l’accusé Rios Montt a pris la parole. « Il s’est déclaré totalement innocent », rapporte La Prensa. Selon lui, les horreurs commises incombent aux responsables militaires mais pas à lui qui, pourtant, dirigeait alors le pays.

08 mai, 2013

GUATEMALA : LE PROCÈS DE L'EX-DICTATEUR EFRAIN RIOS MONTT REPRENDRA LE 7 MAI

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

EFRAIN RIOS MONTT, 86 ANS, EST ACCUSÉ D'ÊTRE RESPONSABLE DU MASSACRE DE 1770 INDIENS MAYAS DE L'ETHNIE DES IXILES DANS LE DÉPARTEMENT DE QUICHÉ (NORD), ÉPICENTRE DE LA GUERRE CIVILE QUI A RAVAGÉ LE PAYS ENTRE 1960 ET 1996. PHOTO JORGE DAN LOPEZ

GUATEMALA - Le procès pour génocide au Guatemala de l'ancien dictateur Efrain Rios Montt, annulé par une juge pour vice de procédure le mois dernier, reprendra le 7 mai, a annoncé jeudi la présidente du tribunal, Jasmin Barrios.

Mme Barrios avait d'abord indiqué que ce procès, annulé mi-avril par une juge après un mois d'audiences, reprendrait le 2 mai. Un report de cinq jours a été décidé pour permettre à un nouvel avocat de la défense, Otto Ramirez, de se familiariser avec le dossier, a-t-elle expliqué jeudi.
« POUR CELUI QUI A DONNÉ L'ORDRE D'AGONIE /
J'EXIGE UN CHÂTIMENT  »
  PHOTO 
VENASABIERTAS

Cet avocat défendra le général José Rodriguez, ex-chef du renseignement militaire de l'ancien dictateur, poursuivi pour les mêmes chefs d'inculpation de génocide et crimes de guerre que Rios Montt.

[ Pour écouter, cliquer sur la flèche ]
 
« J'EXIGE UN CHÂTIMENT  » ( PIDO CASTIGO ) PABLO NERUDA- QUILAPAYÚN

DURÉE : 00:03:30

Le procès avait été annulé par le juge Carol Patricia Flores en raison de recours interjetés pendant l'instruction, mais qui n'avaient pas été pris en compte. Cette annulation avait été dénoncée par les victimes et les associations de défense des droits de l'homme, qui ont organisé plusieurs manifestations depuis le 19 avril.

02 mai, 2013

BÉBÉ BRÛLÉ VIF AU CHILI: LE LEADER DE LA SECTE RETROUVÉ MORT

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

RAMON GUSTAVO CASTILLO GAETE  SURNOMMÉ « ANTARÈS DE LA LUMIÈRE. »

LIMA, Pérou - Le corps d'un Chilien accusé d'avoir orchestré le sacrifice humain d'un nourrisson de trois jours a été retrouvé pendu au bout d'une corde dans une maison abandonnée, ont affirmé les autorités policières péruviennes.
La dépouille de Ramon Castillo, 36 ans, a été retrouvée dans la nuit de mardi à mercredi dans une résidence située non loin de Cuzco, au Pérou, a précisé mercredi le général Javier Avalos. On ignore s'il s'agit d'un suicide.

Les autorités policières chiliennes recherchaient activement Ramon Castillo pour son implication dans le sacrifice humain d'un bébé.


FELIPE LARRAIN : « POUR LA PREMIÈRE FOIS, LE CHILI EST PASSÉ DEVANT UN PAYS DÉVELOPPÉ, LE PORTUGAL »

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

FELIPE LARRAIN (MINISTRE DES FINANCES DU CHILI) PHOTO LES ÉCHOS

Entretien du Ministre des Finances du Chili

Le progrès du Chili a été phénoménal ces dernières années. Est-ce que cela peut continuer?
En 2014, nous allons dépasser 20.000 dollars de revenus annuels par habitant. Mais il y a un piège à éviter quand un pays atteint des revenus moyens supérieurs. Certains sont arrivés à ce niveau, mais n'ont jamais pu franchir le seuil du pays développé. Il ne faut donc pas que nous nous croyions arrivés. Il faut de la patience et ne pas demander trop tôt les avantages de pays plus développés. Il faut produire les efforts avant de recevoir les bénéfices. Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas de système social pour les plus démunis, mais il est tout aussi important d'offrir des opportunités pour que les gens améliorent eux-mêmes leur condition. C'est le concept de soutien public et de responsabilité individuelle.
En termes d'indice de développement humain, nous sommes parvenus à notre rang le plus élevé à ce jour, à la 40ème place. Nous sommes le premier pays en Amérique latine sur cette échelle. Mais il faut aussi noter que, pour la première fois, nous sommes passés devant un pays développé, le Portugal, qui est à 43 e place. Nous investissons beaucoup en éducation, - elle absorbe 20 % de notre budget - et en santé. Le pays a crû de 6 % au cours des trois dernières années, de nouveaux emplois sont créés et les salaires augmentent. Notre espérance de vie atteint les 80 ans !


01 mai, 2013

PAYS-BAS: L’OMBRE DE LA DICTATURE ARGENTINE PLANE SUR LA REINE MAXIMA

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

LA FUTURE REINE MAXIMA DES PAYS-BAS LE 2 AVRIL 2013 À AMSTERDAM. PHOTO ROBIN UTRECHT.  
L’ombre de la dictature argentine plane sur la future reine Maxima des Pays-Bas: son père a servi un régime militaire répressif, mais celle-ci a tendu la main aux familles des victimes de la dictature.

Ce lien avec la dictature est si encombrant que le père de Maxima, Jorge Zorreguieta, n’avait pas été convié au mariage de sa fille, sous la pression de la classe politique néerlandaise, et n’avait donc pas pu conduire Maxima à l’autel quand elle a épousé le prince d’Orange Willem-Alexander en 2002 à Amsterdam.

Toujours indésirable, il n’assistera pas non plus à l’intronisation de son gendre, le 30 avril, quand sa fille deviendra reine des Pays-Bas.


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


LE DICTATEUR ARGENTIN JORGE RAFAEL VIDELA ET JORGE ZORREGUIETA,  PÈRE DE MAXIME, DANS UNE IMAGE DE 1979
Lors d’une interview diffusée à la télévision néerlandaise deux semaines avant l’intronisation, Maxima a dissimulé sa peine: « Il s’agit d’un moment constitutionnel lors duquel mon mari deviendra roi et non, mon père n’y a pas sa place s’il y a de telles questions qui sont soulevées ».

Par le passé, elle avait confié avoir souffert de l’absence de ses parents lors de son mariage.

Fidèle serviteur de la dictature du général Jorge Videla, Jorge Zorreguieta a été successivement son vice-ministre (1976-1979), puis son ministre de l’Agriculture (1979-1981).