11 août, 2006

Un autre "pingüinazo"




Les "pingouins" chiliens sont à nouveau descendus dans la rue après presque deux mois d'inactivité. Cent dix collégiens -dénommés "pingouins" en raison de leurs uniformes bleus et blancs-, qui réclament des améliorations éducatives, ont été arrêtés hier après des incidents violents quand ils se sont affrontés à la police dans la communauté de Maipú, à l'ouest de Santiago.

Les protestations de mai avaient terminé avec la formation d'un Conseil Assesseur Présidentiel, qui inclut une participation étudiante, avec la mission d'élaborer une nouvelle loi d'éducation.

Le but, entre autres, diminuer la brèche entre les collèges publics et les privés. La marche d'hier, qui a pacifiquement commencé, a été convoquée pour réclamer que s'accélère le travail de ce conseil. Le dirigeant étudiant Simón Sepulveda a déclaré que la manifestation a aussi eu comme objet de dénoncer que les collèges de la zone "tombent en morceaux".