21 février, 2018

MGR SCICLUNA HOSPITALISÉ AU CHILI


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
MGR CHARLES SCICLUNA LORS DE SON ARRIVÉE À LA
NONCIATURE APOSTOLIQUE AU CHILI, LE 20 FÉVRIER 2018
PHOTO AFP 
Le porte-parole de la conférence épiscopale chilienne a fait savoir, ce mercredi 21 février, que Mgr Charles Scicluna, archevêque de Malte et envoyé spécial du Pape François au Chili pour enquêter sur l’affaire Barros, était hospitalisé.
Mgr Scicluna a été hospitalisé pour des examens, qui font suite à un malaise ressenti la semaine dernière. Selon les médias locaux, il souffrirait d’une inflammation de la vésicule, mais il espère reprendre ses travaux dès le 22 ou le 23 février.





[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


SUR LE MÊME SUJET :

NOUVELLE « OPÉRATION CONDOR » CONTRE LES MAPUCHES


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

IMAGE J.P. ARMSTRONG
Ci-dessous, nous partageons l'article de Silvia Beatriz Adoue paru dans le Le monde Diplomatique du Brésil sur l'articulation anti-mapuche entre l'État chilien et l'État argentin. Le scandale entourant la mise en scène de l'opération Huracán est presque inconnu en Argentine, mais les messages prétendument falsifiés ont été utilisés par le ministère de la sécurité argentin pour justifier l'escalade antimapuche et l'articulation répressive avec le Chili.
Les dictatures du Cône Sud ont justifié les politiques répressives en inventant un ennemi intérieur. Pour coordonner la répression dans la région, ils ont organisé  « l'opération Condor ». Les gouvernements civils du Chili et de l'Argentine veulent aussi justifier la militarisation en présentant un nouvel ennemi: les Mapuches. L'escalade répressive est désormais une providence pour désarticuler préventivement la résistance à l'intégration de notre région aux canaux productif/extractifs, qui cherchent à contrôler l'utilisation des terres. Dans le cas du territoire du Wallmapu, les terres ancestrales de part et d'autre de la cordillère des Andes, les grands exploitants forestiers et miniers trouvent chez les Mapuches une barrière matérielle et idéologique à l'utilisation des ressources.
LE PETIT RUPAYÁN ÑANCULEF, INTERPRÈTE PRÉCOCE 
DES MÉLODIES ANCESTRALES DU PEUPLE MAPUCHE
D'autre part, la militarisation de la région est un laboratoire et constitue également une menace pour les Argentins et les Chiliens qui s'opposent par hasard au nouveau cadre réglementaire environnemental et aux relations sociales. Les grandes chaînes agro-industrielles et minières ont besoin de ces réformes pour opérer rapidement, sans heurts et en toute sécurité. Tel est le cadre de l'arithmétique entre les États chilien et argentin.





SUR LE MÊME SUJET :

20 février, 2018

AFFAIRE BARROS: MGR SCICLUNA EST ARRIVÉ AU CHILI


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

L'ÉVÊQUE D'OSORNO, MGR JUAN BARROS LORS DE LA MESSE
CÉLÉBRÉE PAR LE PAPE SUR LA PLAGE DE LOBITOS,
LE 18 JANVIER 2018.
PHOTO AFP
Après une première étape new-yorkaise, le prélat maltais est arrivé ce lundi au Chili où il doit rencontrer d’autres victimes du père Karadima, accusant Mgr Barros, d’avoir couvert ses abus sexuels.
Vatican News
Mgr Charles Scicluna, archevêque du diocèse de La Valette à Malte, est arrivé lundi 19 février à Santiago, au Chili. Il y a été envoyé par le Pape François «pour écouter ceux qui ont exprimé la volonté de soumettre des éléments en leur possession» concernant le cas de Mgr Barros, accusé d’avoir couvert les abus sexuels commis par le père Fernando Karadima, dont il fut proche.



[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


SUR LE MÊME SUJET :

ILS ONT EU LE COURAGE DE DIRE « NON » : MISSAK MANOUCHIAN (1906-1944)


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

MISSAK MANOUCHIAN (1906-1944)

Poète et résistant communiste français d’origine arménienne, Missak Manouchian forme sous l’occupation allemande un groupe de résistance qui porte son nom et se compose en majorité de Polonais, de Hongrois, d’Arméniens, d’Italiens et d’Espagnols dont la plupart sont juifs. 
EXÉCUTIONS DES MEMBRES DU 
GROUPE MANOUCHIAN, LE  
21 FÉVRIER 1944, MONT-VALÉRIEN
Le Monde diplomatique
Le groupe organise plusieurs dizaines d’attentats, et 
notamment l’assassinat, en septembre 1943, du général allemand Julius Ritter. Manouchian est arrêté en novembre 1943 et sera exécuté trois mois après avec vingt et un autres membres de son groupe. La Résistance le considère comme l’un de ses martyrs.


SUR LE MÊME SUJET :

19 février, 2018

LA JUSTICE CHILIENNE RÉCLAME UN ANCIEN PRISONNIER POLITIQUE


[ Pour écouter, cliquer sur la flèche ]

    RADIO FRANCE INTERNATIONALE - RFI, UN EXTRAIT DE 
    L'ÉMISSION « JOURNAL D'HAÏTI ET DES AMÉRIQUES »,
    LA JUSTICE CHILIENNE RÉCLAME UN ANCIEN CHEF GUÉRILLERO
    PAR PAULINE GLEIZE DIFFUSION : LUNDI 19 FÉVRIER 2018
     Durée: 00:01:14



      LA JUSTICE CHILIENNE RÉCLAME UN ANCIEN CHEF GUÉRILLERO. Jeudi dernier les autorités françaises arrêtaient Ricardo Palma Salamanca, un ancien chef guérillero chilien condamné à la prison vie au Chili pour l’assassinat en 1991 d’un ancien bras droit du dictateur Augusto Pinochet. 
      JEAN-PIERRE MIGNARD EST AVOCAT
      AU BARREAU DE PARIS MAÎTRE DE 
      CONFÉRENCES À SCIENCES PO PARIS
      PHOTO JOËL SAGET
      Le Chili depuis réclame son extradition. Mais lui réclame désormais l’asile politique à la France. Cette affaire pourrait très bien entacher à l’avenir les relations entre ces deux pays. C’est l’avocat français de l’ancien guérillero qui a annoncé la demande d’asile politique, détaille El Mercurio. Selon Jean-Pierre Mignard, Ricardo Palma Salamanca n’a pas eu le droit à un procès équitable : « Nous avons fait cette demande en prenant en compte les conditions dans lesquelles il a été jugé, la date à laquelle a été prononcée la sentence, c’est-à-dire une période durant laquelle la junte militaire avait encore une influence considérable sur la société chilienne », peut-on lire dans les pages du quotidien.

      Ricardo Palma Salamanca, qui a assassiné le sénateur de droite Jaime Guzman en avril 1991, a été condamné à la réclusion à perpétuité. Il avait réussi à s’évader en 1996 de la prison de haute sécurité de Santiago. Arrêté jeudi dernier en France, il a depuis été remis en liberté sous contrôle judiciaire en attendant que la demande d’extradition soit examinée, tout comme sa demande d’asile politique. 



      SUR LE MÊME SUJET :

      18 février, 2018

      MAÎTRE MIGNARD : « RICARDO PALMA SALAMANCA N'A PAS EU DE PROCÈS JUSTE AU CHILI »



      [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

        MAÎTRE  JEAN-PIERRE MIGNARD, AVOCAT
      DU RÉSISTANT CHILIEN RICARDO PALMA SALAMANCA
      PHOTO FRÉDÉRIC LAVAL



      L'avocat français qui représente l'ex-guérillero chilien confirme que son client a sollicité l'asile politique en France. Ricardo Palma Salamanca, condamné pour le meurtre du sénateur et idéologue de la dictature Jaime Guzmán, fut arrêté, puis laissé en liberté, après 22 ans de cavale.
      Por Paula Estañol
      RICARDO PALMA SALAMANCA
      PHOTO D'IDENTITÉ JUDICIAIRE
      Jean-Pierre Mignard est l'avocat français de Ricardo Palma Salamanca, ancien membre de la guérilla urbaine chilienne « Front Patriotique Manuel Rodríguez ». L'ancien guérillero a été arrêté il y a quelques jours par la police française en vertu d'un mandat d'arrêt émanant du Chili, d'où Palma Salamanca, condamné à perpétuité, s'était évadé il y a plus de vingt ans, accusé d'avoir assassiné le sénateur Jaime Guzmán, homme clef de la dictature d'Augusto Pinochet.


      UNE VICTIME D'ABUS SEXUELS AU CHILI TÉMOIGNE DEVANT UN ÉMISSAIRE DU VATICAN


      [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

      LA VICTIME CHILIENNE D'ABUS SEXUEL JUAN CRUZ PARLE AUX
      MÉDIAS APRÈS S'ÊTRE ENTRETENU AVEC AVEC L'ENQUÊTEUR,
      L'ARCHEVÊQUE DE MALTE CHARLES SCICLUNA  À NEW YORK,
      ÉTATS-UNIS, LE 17 FÉVRIER 2018.
      PHOTO EDUARDO MUÑOZ 
      Un Chilien, victime d'abus sexuels de la part d'un prêtre, s'est entretenu pendant une heure et demie avec l'émissaire du pape chargé d'examiner les recours de prêtres soupçonnés de délits graves.
      LA VICTIME CHILIENNE A RENCONTRÉ 
      MGR CHARLES SCICLUNA (À DROITE) 
      QUI LUI A MANIFESTÉ BEAUCOUP 
      DE COMPASSION
      PHOTO  FABRICE COFFRINI 
      « Pour la première fois, j'ai le sentiment qu'on nous écoute »: un Chilien victime d'abus sexuels de la part d'un prêtre s'est dit satisfait, samedi à New York, de son entrevue avec un envoyé spécial du pape chargé d'enquêter sur le cas d'un évêque chilien accusé d'avoir couvert ces abus.



      [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


      SUR LE MÊME SUJET :

      17 février, 2018

      LA GUERRE DE L'ÉTHER : LES PLANS DES ÉTATS-UNIS POUR RENVERSER LA RÉVOLUTION CUBAINE


      [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

      ILLUSTRATION MIKO MACIASZEK
      Depuis la guerre psychologique dans les médias jusqu’à la doctrine de la guerre non conventionnelle, adaptée aux réalités du réseau des réseaux, Cuba a été une sorte de banc d'essai des stratégies nord-américaines visant à renverser des gouvernements ne répondant pas à leurs intérêts
      LA GUERRE DE L'ÉTHER : LES PLANS DES 
      ÉTATS-UNIS  POUR RENVERSER 
      LA RÉVOLUTION CUBAINE 
      En cette ère de téléphonie mobile, d'Internet et de réseaux sociaux, on oublie parfois que les agressions des États-Unis contre Cuba dans le domaine des nouvelles technologies de la communication remontent à l'époque des radios ondes courtes et du début de la télévision.



      CHILI: 26 CAMIONS BRÛLÉS DANS DES ZONES RÉCLAMÉES PAR LES MAPUCHE


      [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

      CHILI: 26 CAMIONS BRÛLÉS DANS DES
      ZONES RÉCLAMÉES PAR LES MAPUCHE 

      PHOTO (DU 8 NOVEMBRE 2017) MARTIN BERNETTI
      Vingt-six camions ont été incendiés vendredi matin dans le sud du Chili, sans faire de blessés, sur des territoires revendiqués par les indigènes Mapuche, ont annoncé les autorités.
      « Il s'agit de faits délictuels graves, non seulement en raison de la destruction matérielle mais aussi du degré d'organisation et de l'usage d'armes » dans ces incendies, a déclaré le ministre de l'Intérieur, Mario Fernandez.

      16 février, 2018

      POUR LA PAIX AU VENEZUELA ET LE RESPECT DE SA SOUVERAINETÉ


      [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


      « PAIX AU VENEZUELA »
       ILLUSTRATION NUBARDO COY



      SUR LE MÊME SUJET : 

      AU CHILI, UNE ENQUÊTE DÉLICATE POUR MGR SCICLUNA


      [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

       MGR CHARLES SCICLUNA, 
      PHOTO  ALESSIA GIULIANI 
      Mgr Charles Scicluna sera demain à New York et mardi au Chili à la demande du pape François.
      Spécialiste des cas d’abus sexuels dans l’Église, l’archevêque de Malte tentera de faire la lumière sur le cas de l’évêque d’Osorno, Mgr Juan Barros.  C’est une mission délicate que l’archevêque de Malte, Mgr Charles Scicluna, s’apprête à entamer, demain à New York, et à partir de mardi à Santiago du Chili. Pendant plusieurs jours, ce spécialiste des affaires d’abus sexuels dans l’Église doit en effet entendre les accusateurs de Mgr Barros, l’évêque d’Osorno, dont le cas empoisonne le pape et le Vatican depuis maintenant plusieurs semaines.
      DESSIN AUREL
      Un cas complexe, Mgr Barros étant accusé d’avoir freiné les procédures contre son père spirituel, Fernando Karadima. Ce prêtre de Santiago très charismatique et à l’origine de nombreuses vocations, dont plusieurs évêques, s’est révélé un redoutable prédateur sexuel, finalement renvoyé de l’état clérical en 2010.

      15 février, 2018

      MADURO IRA AU SOMMET DES AMÉRIQUES AU PÉROU MALGRÉ LE REFUS DE LIMA


      [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


      LE PRÉSIDENT VÉNÉZUÉLIEN NICOLAS MADURO LORS
      D'UNE CONFÉRENCE DE PRESSE À CARACAS,
      LE 15 FÉVRIER 2018 -
      PHOTO AFP

      Le président vénézuélien Nicolas Maduro a affirmé jeudi qu'il assisterait au sommet des Amériques, les 13 et 14 avril à Lima, malgré la mise en garde du gouvernement péruvien.
      LA MINISTRE PÉRUVIENNE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES
      CAYETANA ALJOVIN, AVEC SES HOMOLOGUES COLOMBIENNE
      MARIA HOLGUIN (DROITE) ET CANADIENNE (GAUCHE)
      CHRYSTIA FREELAND (C-L) PENDANT LA RÉUNION DES
      PAYS DU GROUPE DE LIMA, LE 13 FÉVRIER 2018, À LIMA (PÉROU)
      PHOTO ERNESTO BENAVIDES
      « Ils ont peur de moi? Ils ne veulent pas me voir à Lima? Ils vont me voir, qu'il pleuve, qu'il y ait du tonnerre ou des éclairs, par les airs, par terre ou par mer j'arriverai au sommet des Amériques avec la vérité (...) du Venezuela », a déclaré le président socialiste lors d'une conférence de presse.

      CUBA DÉNONCE « L'EXCLUSION » DU VENEZUELA DU SOMMET DES AMÉRIQUES


      [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

      DÉMOCRATIE VACILLANTE?
      ILLUSTRATION MICHAEL GEORGE HADDAD
      Cuba, grand allié politique du Venezuela, a dénoncé jeudi «l'exclusion» de ce dernier du sommet des Amériques, organisé en avril au Pérou, condamnant l'« inacceptable ingérence » des pays de la région qui réclament à Caracas un nouveau calendrier électoral.
      DÉMOCRATIE VACILLANTE?

      ILLUSTRATION MICHAEL GEORGE HADDAD
      Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères « condamne énergiquement la déclaration d'un groupe de pays de la région, le 13 février à Lima, qui constitue une inacceptable ingérence dans les affaires internes » du Venezuela et « rejette catégoriquement la décision de reconsidérer la participation du gouvernement vénézuélien au 8ème sommet des Amériques ».






      QUEL EST LE MAL MYSTÉRIEUX DONT SOUFFRENT LES DIPLOMATES AMÉRICAINS À CUBA ?


      [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

      IMAGE D'UN REFLET DE L'AMBASSADE DES EU À LA HAVANE.
      LE PERSONNEL DIPLOMATIQUE A ÉTÉ RETIRÉ EN RÉPONSE À
      CE QUE LES EU ONT APPELÉ 'LES ATTAQUES SONIQUES'.
      PHOTO YAMIL LAGE 
      Un rapport médical précise les troubles neurologiques persistant depuis plus de trois mois chez 21 ex-employés de l’ambassade de La Havane, sans en expliquer la cause. 

       L'AMBASSADE DES EU À LA HAVANE, CUBA 
      PHOTO ERNESTO MASTRASCUSA
      À la fin de l’année 2016, des fonctionnaires affectés à l’ambassade des États-Unis à La Havane ont commencé à se plaindre de divers symptômes neurologiques, incluant des anomalies de l’audition, de l’équilibre et de la sensibilité. Ces signes se manifestaient soit dans les locaux diplomatiques, soit dans leur chambre d’hôtel. L’accumulation de cas – vingt-quatre employés de l’ambassade ont fait état de ces maux –, a fait naître à Washington des soupçons d’attaques coordonnées, ce dont se sont vigoureusement défendues les autorités cubaines. En septembre 2017, plus de la moitié des diplomates américains en poste à La Havane ont été rappelés par le département d’État américain. De son côté, Cuba a accusé les États-Unis d’entraver son enquête en refusant aux enquêteurs cubains l’accès aux victimes ou à leurs dossiers médicaux.


      09 février, 2018

      INCENDIES: LA POLICE CHILIENNE AURAIT FALSIFIÉ DES PREUVES CONTRE LES MAPUCHES


      [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

      DES INDIENS MAPUCHE ASSISTENT À LA MESSE EN PLEIN AIR
      CÉLÉBRÉE PAR LE PAPE FRANÇOIS EN VISITE AU CHILI,
      LE 18 JANVIER 2018 PRÈS DE IQUIQUE.
      PHOTO VINCENZO PINTO 
      Dans le sud du Chili, le parquet a ouvert une enquête contre la police pour falsification de preuves. Les forces de l’ordre sont soupçonnées d'avoir introduit de faux messages dans les téléphones de plusieurs accusés pour tenter de prouver leur culpabilité. L'affaire en question concerne des incendies criminels attribués à des membres de communautés mapuches, la principale ethnie indigène du pays, dont les relations avec les forces de l’ordre et la justice sont souvent tendues.


      [ Pour écouter, cliquer sur la flèche ]

        RADIO FRANCE INTERNATIONALE - RFI, UN EXTRAIT DE 
        L'ÉMISSION « JOURNAL D'HAÏTI ET DES AMÉRIQUES »,  
         INCENDIES: LA POLICE CHILIENNE AURAIT FALSIFIÉ 
        DES PREUVES CONTRE LES MAPUCHES 
        PAR JUSTINE FONTAINE DIFFUSION : VENDREDI 09 FÉVRIER 2018
         Durée: 00:03:20


        L'INCENDIE D'UN CAMION 
        DONT LE BOIS NE BRÛLE PAS
        PHOTO DANIEL ROA
        Plusieurs incendies criminels ont eu lieu l'an dernier contre des camions d’entreprises forestières dans le sud du Chili. Ce type d'événement est devenu fréquent dans cette région, où les communautés indigènes mapuches demandent à récupérer les terres de leurs ancêtres. Certaines d'entre elles sont aujourd'hui exploitées pour la production de bois. Quelques groupes très minoritaires appellent même parfois à la violence pour les reprendre.